Le musée Bourdelle

vue d'ensemble du grand hall du musée Bourdelle de Paris. On aperçoit une partie du monument  au Général Alvéar, Héraklès archer. Toutes les sculptures sont en plâtre.


Le musée

Lors de ma dernière escapade parisienne, j'ai entrepris de visiter les maisons d'artistes. J'ai ainsi découvert la maison qu'a occupé le sculpteur Zadkine ainsi que celle où a vécu le sculpteur Bourdelle. 


Une des versions du bronze"le grand guerrier" de Bourdelle est visible dans la cour du château de Caen (accès libre) dans le parc des sculptures. On trouvera pas très loin une des ombres de Rodin.

Je n'avais jamais entendu parlé de ce sculpteur avant de m'intéresser au bronze qui orne la cour du château de Caen. En cherchant un peu sur le net, j'ai appris que ses anciens ateliers parisiens avaient été transformés en musée où est présenté son travail et une très grande partie de ses sculptures.

Né en 1861, Antoine Bourdelle a à son actif une oeuvre très dense. Il a travaillé un temps pour Auguste Rodin avant d'entamer sa propre carrière. De son vivant, Bourdelle semble avoir eu beaucoup de succès. Il est l'auteur de nombreuses sculptures qui ornent les places et les jardins du monde entier comme le monument au général Alvéar en Argentine. A sa mort, sa femme, Cléopâtre Sévastos, et sa fille, Rhodia Dufet-Bourdelle, ont largement contribué à sa renommée. Elles ont, tout le reste de leurs vies, oeuvré pour que ce musée voit le jour et s'agrandisse.

Dans cet article, je ne vais pas vous raconter sa biographie, wikipédia ou l'audioguide que vous louerez au musée s'en chargera mieux que moi. Néanmoins, voici quelques anecdotes qui m'ont marqué :
Bourdelle avait une passion pour Beethoven. Tout le long de sa vie, il sculpta l'artiste à de nombreuses reprises.
Une de ses sculptures les plus connues Héraklès archer est devenu le logo d'une marque de cahier.
Il est l'auteur de la fresque qui orne le théâtre des champs Élysées.
Bourdelle dispensa également des cours à l'Académie de la grande chaumière, où il eu entre autre Matisse et Giacometti.
Et pour l'ancienne séquano-dionysienne que je suis, j'ai appris que le bas-relief qui orne le dessus de la porte d'entrée de l'église du Raincy est signée Bourdelle mais que le bronze n'a été coulé qu'en 1999 soit quelques 71 ans après la mort de l'artiste.

J'ai pris beaucoup de plaisir à visiter cet atelier/musée. D'un aspect très classique pour nos yeux contemporains habitués à des représentations de corps moins figuratives, ces sculptures témoignent néanmoins d'un style art déco très en vogue à l'époque. Et c'est toujours plaisant de pouvoir admirer en un seul lieu autant d'oeuvres d'un même artiste en un même lieu.

Voici maintenant, la visite en images de la demeure de Bourdelle. Il est très vaste, n'hésitez pas à pousser les portes et à monter les escaliers pour en découvrir les différentes parties. Dans l'atelier du sculpteur, il y a tout une exposition qui explique les différentes étapes pour obtenir une sculpture en bronze. Très instructif.

Le jardin des sculptures



Dans la cour intérieur du musée Bourdelle de Paris, on aperçoit plusieurs sculptures en bronze dont  la vierge à l'offrande

Dans la cour intérieur du musée Bourdelle de Paris, on aperçoit plusieurs sculptures en bronze dont " la France"



Le musée et son extension

Vue de la première salle du musée Bourdelle. On y aperçoit plusieurs bustes dont certains de Beethoven et une toile.

plusieurs sculptures de bustes de Beethoven par l'artiste Antoine Bourdelle qui témoignent de son attachement au compositeur. Bronzes et plâtres.


études de 3 héraklès archer bronzes petit format

Plusieurs bustes sont exposés

grand bronze intitulé "Le guerrier allongé au glaive" situé dans l'extension du musée Bourdelle à Paris


L'atelier de Bourdelle




Le grand hall

Dans le grand hall du musée bourdelle, on aperçoit plusieurs plâtres monumentaux ayant servi pour les moulages en bronze. On reconnait "la vierge à l'offrande", "héraklès archer", le monument à Mickiewicz

Plâtres grandeur nature du monument au général Alvéar.

Musée Bourdelle
18 rue Antoine Bourdelle
75015 Paris
Entrée gratuite (musée de la ville de Paris) - Audioguide à 5 €
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Belle découverte. Le lieu est splendide et les sculptures sont sensationnelles!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il fait désormais partie de mes musées préférés.

      Supprimer
  2. Originale, une visite que j'aimerais faire sans aucun doute. Merci pour les photos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien. À faire si tu en as l'occasion.

      Supprimer

 

Blogger news

Blogroll